Le Coronavirus emporte Aurlus Mabélé, une légende africaine de musique.

Le roi du soukous est mort. Aurlus Mabélé est décédé jeudi 19 mars 2020 à Paris. C’est sa fille Liza Monet qui a annoncé la nouvelle sur les réseaux sociaux. L’enfant de Brazzaville au Congo a été emporté par le coronavirus. Dans les années 80 il s’est produit sur les scènes des Antilles-Guyane.

Une légende, un monstre sacré, une véritable icône, le roi de la danse et des “sappeurs” a tiré  à 67 ans sa révérence. Le fameux coronavirus emporte l’enfant de Brazzaville au Congo. L’annonce officielle de son décès vient de sa fille Liza Monet.

De son vrai nom Aurélien Miatsonama, il a fondé le groupe Loketo. Dans les années 80, Loketo a écumé les scènes de Martinique, de Guadeloupe de Guyane et de la Réunion.

Ce chanteur hors pair accompagné par le célèbre Diblo Dibala a vendu plus de 10 millions de disques en 30 ans de carrière. 
On se souviendra des performances de l’artiste en chant et en danse, de sa grande gentillesse et sa force communicative. 

Aurlus Mabelé a été l’ambassadeur de la musique Africaine dans le monde avec son groupe Loketo. Il a fait danser les Antilles-Guyane et la caraïbe avec ses tubes de soukous :  “Embargo”, ”Loketo”, “Vacances aux Antilles”, Zebola”, “Waka Waka”…