Congo Hold up: Joseph Kabila accusé de détournements de fonds

Congo Hold up: Joseph Kabila accusé de détournements de fonds

Les documents de « Congo hold-up » montrent l’enrichissement de Joseph Kabila et son cercle aux dépens de ses concitoyens.

Présenté par ceux qui l’ont mené comme la plus grande fuite de données confidentielles d’Afrique. Congo Hold-up, est le nom d’une nouvelle enquête collaborative explosive qui documente d’importants détournements de fonds publics en RDC. Il est le fruit du travail de 19 médias partenaires, parmi lesquels RFI, Mediapart, associés au consortium européen EIC et de cinq ONG spécialisées.

Congo Hold-up pointe, parmi les principaux responsables présumés de ces détournements, des membres de la famille de l’ancien président Joseph Kabila (2001-2013) et certains de ses associés les plus proches.

Entre 2013 et 2018, ils ont pu mettre la main, avec la complicité de la BGFI, sur au moins 138 millions de dollars des caisses de l’État. C’est l’équivalent de 250 000 années de salaire moyen en RDC.

On découvre également que plus de 100 millions de dollars supplémentaires ont été crédités sur les comptes des membres du premier cercle de l’ancien chef d’État sans que l’origine de ces fonds ait pu être déterminée. Trente-trois millions de dollars ont été déposés en liquide, et 72 millions proviennent du compte de la BGFI à la Banque centrale du Congo (BCC).

Affaire à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.