Covid-19: Un chef d’Etat donne ordre de tuer par balles les opposants du confinement.

Covid-19: Un chef d’Etat donne ordre de tuer par balles les opposants du confinement.

Fidèle à son style musclé, Rodrigo Duterte a lancé un avertissement brutal face au coronavirus. Le président philippin prévient que toute personne enfreignant les règles du confinement prend le risque de mourir par balles

« Tout le monde doit coopérer. Restez confinés car j’ai donné des ordres », martèle Rodrigo Duterte. «J’ai prévenu la police et l’armée : si les contrevenants résistent ou se montrent agressifs, tuez-les par balles… Je vous enterrerai, dit-il, si vous causez des troubles à l’ordre public ».

C’est un classique chez Rodrigo Duterte, la menace et la grossièreté. Mais on l’a senti cette fois très remonté après les violences subies par plusieurs personnels soignants. Des infirmiers, des médecins ont été aspergés d’eau de Javel dans la rue alors qu’ils sortaient de l’hôpital. Des aides-soignants ont été passés à tabac.

Par peur de la contamination, une partie de la population s’en prend à ceux qui soignent les malades. Le gouvernement demande désormais aux forces de sécurité de les accompagner autant que possible jusqu’à leur domicile. La psychose gagne du terrain et l’épidémie aussi : à ce jour, près de 2 500 cas ont été recensés aux Philippines et la moitié du pays est placé en confinement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.