Aller au contenu
Accueil » Blog » Afrique » EAC : Début à Kinshasa des travaux de la Mission économique de la Communauté de l’Afrique de l’Est.

EAC : Début à Kinshasa des travaux de la Mission économique de la Communauté de l’Afrique de l’Est.

Le Vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères, Christophe Lutundula Apala Pene Apala a ouvert ce mercredi 07 septembre 2022 à Kinshasa, les travaux de la Mission économique de la Communauté de l’Afrique de l’Est (CAE) dont la clôture interviendra le vendredi 09 septembre courant.

Dans son discours d’ouverture, le Chef de la diplomatie congolaise a fait savoir que « l‘heure est celle de mouvements pour relayer la volonté déjà exprimée par nos Chefs d’État, également pour agir sur le terrain avec nos populations qui, aujourd’hui, sont très impatientes« .

Dr. Peter Mathuk, Secrétaire général de la CAE et Macharia Kamau, envoyé spécial du Président Kenyan au processus de paix de Nairobi ont, quant à eux, tablé sur la paix et la sécurité qui, ont-ils dit, sont des facteurs primordiaux et indispensables pour la libre circulation de nos populations, le commerce, l’intégration régionale et le développement de la Sous-région.

S’exprimant au nom du président du Burundi Evariste Ndayishimiye, président en exercice de la CAE, M. Agricole Mwamba Ntirampeba, ambassadeur du Burundi en RDC a fait savoir qu’un des acquis de cette organisation sous- régionale est l’adhésion de la RDC au sein de la CAE, en mars 2022, adhésion très considérable pour un marché réunissant environ 300 millions de personnes, portant ainsi des opportunités de commerce et des investissements intra-régionaux.

Le Professeur Serge Tshibangu, Mandataire spécial du Chef de l’État a , quant à lui, fait remarquer que bien que cette mission soit exclusivement économique, il y’a lieu de reconnaître que sans la paix et la stabilité dans l’Est de la RDC, il n’ya pas non plus de paix et de stabilité dans la région de l’Est et, se faisant, il n’y a pas moyen d’entretenir des échanges économiques et commerciaux.

A l’ordre du jour de ces travaux, il est prévu la présentation du cadre juridique et institutionnel de la CAE, vision 2050 et la 6 ème stratégie de développement de la CAE (CTC); l’État de l’intégration de la CAE sur l’Union douanière, le marché commun et l’Union monétaire.

Il est également retenu la présentation de l’état d’intégration de la CAE sur la fédération politique; l’assemblée législative de la CAE, la cour de justice de la CAE; la création de l’institution chargée des mines, de l’énergie, de l’environnement ainsi que de l’intégration de la langue française.

 317 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.