Aller au contenu
Accueil » Blog » Afrique » Justice : L’Ouganda a versé 65  millions de dollars à la RDC pour dédommagements suite à l’invasion de l’Est  de la RDC

Justice : L’Ouganda a versé 65  millions de dollars à la RDC pour dédommagements suite à l’invasion de l’Est  de la RDC

Kampala est discrètement passée à la caisse après la condamnation de l’Ouganda par la Cour internationale de justice de la Haye. Le jugement sommait l’Ouganda à verser  325 millions de dollars de réparations à la République Démocratique du Congo à titre de dédommagements suite à l’invasion de l’Est du territoire congolais par l’armée Ougandaise de 1998-2003 en soutien aux mouvements rebelles dans la région. 

En effet, selon les informations données par le magazine africain Financial Africa, le pays de Yoweri Museveni a effectué un premier versement de 65 Millions de dollars le 1 septembre 2022. Une information qui s’ajuste avec le compte-rendu du conseil des ministres tenu le 9 septembre 2022, lu par le ministre Patrick Muyaya.

L’affaire avait été portée devant la cour de justice de la Haye pour la première fois en 1999 et en 2005, la CIJ a jugé que l’Ouganda avait violé le droit international en occupant des parties de l’Ituri avec ses propres troupes et en soutenant d’autres groupes armés dans la région pendant le conflit. Il a également jugé que le Congo avait violé le droit international avec une attaque contre l’ambassade ougandaise à Kinshasa.

Le tribunal avait ordonné aux voisins africains de négocier des réparations mutuelles, mais en 2015, le Congo est retourné devant la CIJ de l’ONU en affirmant que les pourparlers n’avançaient pas. Après avoir mis en place une commission d’experts pour l’aider à évaluer les montants des dommages, la Cour a tenu des audiences sur le différend.

Ce conflit a impliqué jusqu’à neuf pays africains, parmi lesquels l’Ouganda et le Rwanda, qui soutenaient des forces rebelles dans l’Est du pays, riche en minerais.

La RDC a accusé l’Ouganda d’actes de « barbarie » lors des audiences devant la CIJ en avril 2021, évoquant « une occupation de cinq ans marquée par de très graves atteintes aux droits de l’homme ». Kinshasa réclamait plus de 11 milliards de dollars, un montant que Kampala avait qualifié d’exorbitant.

Ainsi, récemment, la Cour internationale de justice (CIJ) a condamné en premier et dernier ressort l’Ouganda à verser 325 millions USD à la RDC. Selon la CIJ, ce montant est reparti de la manière suivante : 225 millions USD concernent les pertes en vies humaines, 40 millions USD pour les dommages aux biens et 60 millions pour les dommages aux ressources naturelles.

C’est au regard de l’exécution de l’arrêt de la Cour Internationale de justice de la Haye que l’Ouganda a procédé le 1 septembre 2022 au premier versement du montant des dommages.

 555 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.