La Banque mondiale alloue 47 millions de dollars à la RDC pour répondre à la pandémie de coronavirus

Le Conseil des administrateurs du Groupe de la Banque mondiale a approuvé aujourd’hui un financement de 47 millions de dollars de l’Association internationale de développement (IDA)*, pour financer les activités du projet de riposte d’urgence à l’épidémie de COVID-19 en république démocratique du Congo (RDC).

Ce projet vise à renforcer la capacité du gouvernement de la RDC à se préparer et à faire face à la pandémie de COVID-19, en mettant l’accent sur des provinces cruciales pour contenir l’épidémie.

« Il est urgent de soutenir le gouvernement congolais dans ses efforts visant, dans l’immédiat, à contenir l’épidémie du COVID-19 à Kinshasa, qui en est actuellement l’épicentre, afin d’éviter sa propagation rapide parmi les populations et surtout d’enrayer sa progression vers les provinces », explique Jean-Christophe Carret, directeur des opérations de la Banque mondiale pour la République démocratique du Congo, la République du Congo, la République centrafricaine et le Burundi.

Le projet fournira un soutien immédiat pour mettre en place des stratégies de confinement, former le personnel médical et distribuer des équipements pour assurer le dépistage rapide des cas et la recherche des contacts, conformément aux directives de l’Organisation mondiale de la santé et du plan de riposte stratégique.

Cet appui soutiendra particulièrement Kinshasa et son arrière-pays (Bas-Congo, Kwango et Kwilu) dans le développement d’un cordon sanitaire pour limiter la propagation de l’épidémie en dehors de la capitale. Il renforcera par ailleurs la capacité de dépistage et de prise en charge des cas d’urgence aiguë à Lubumbashi et Goma, pour améliorer notamment la coordination provinciale.

Presse de la banque mondiale avec Congo Inter.