Mali: la CEDEAO opte pour des sanctions «très dures» contre la junte au pouvoir

Mali: la CEDEAO opte pour des sanctions «très dures» contre la junte au pouvoir

La Communauté économique des états d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) était en réunion ce dimanche 9 janvier, dans la capitale ghanéenne Accra, en sommet extraordinaire.

Les États d’Afrique de l’Ouest ont adopté des sanctions «très dures» en raison du non-respect par la junte au pouvoir de l’échéance de février pour des élections ramenant les civils à la tête du pays.

Parmi les sanctions adoptées par la CEDEAO, nous avons:

  • le gèle des avoirs maliens au sein de la BCEAO;
  • la fermeture des frontières entre le Mali et les États membres de l’organisation mais aussi de suspendre les transactions avec Bamako à l’exception des produits médicaux et de première nécessité. 
  • le retrait des ambassadeurs de tous les pays membres au Mali ainsi que d’autres sanctions concernant l’aide financière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.