RDC: Aux consultations avec le Président Tshisekedi, les gouverneurs des provinces espèrent réduire le risque d’un choc politique.

RDC: Aux consultations avec le Président Tshisekedi, les gouverneurs des provinces espèrent réduire le risque d’un choc politique.
Les consultations ont démarré , ce vendredi à 16h 40, avec les Gouverneurs des provinces.
Exceptés ceux du Haut Lomami représenté par son Vice-Gouverneur et du Kasai-Central représenté par son Ministre de l’Interieur, tous les gouverneurs des provinces ont répondu à l’invitation leur adressée par le Chef de l’Etat Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo.
D’entré de jeux, le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi a brossé le contexte qui a motivé la convocation de ces consultations. Les Gouverneurs des provinces à leur tour ont fait état devant le Garant de la Nation des principaux problèmes auxquels sont confrontés leurs provinces respectives.
Porte-parole circonstanciel, le Gouverneur de la province du Lualaba Richard Muyej Mangez Mans, a fait savoir devant la presse que leur échange avec le Chef de l’Etat s’est deroulé de manière claire et transparente. « Nous avons le même entendement de la démarche du Président de la République sur l’Union Sacrée de la Nation « , a indiqué Richard Muyej Mangez Mans.
À en croire les Gouverneurs des Provinces, ces consultations initiées par le Président de la République marquent un nouvel élan pour le renforcement de la cohésion nationale et nous devons réduire le risque d’un choc politique « , a-t-il ajouté.
S’agissant de l’Union pour la Nation prônée par le Chef de l’Etat, les gouverneurs des Provinces, à travers leur porte parole de circonstance, ont dit soutenir la démarche car, selon eux, il ne s’agit pas de renforcer un camp contre un autre.
Le sujet relatif à la problematique de rétrocession a été ègalement soulevé. Sur ce, les Gouverneurs ont dit comprendre le contexte socio-politique actuel du pays, et la question a été renvoyée à la prochaine conférence des Gouverneurs où tous les problèmes de provinces seront debattus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.