RDC: Déguerpissement forcé d’un ancien gouverneur du Kasaï oriental.

RDC: Déguerpissement forcé d’un ancien gouverneur du Kasaï oriental.

Un conflit parcellaire opposait depuis plusieurs années  Gabriel Mokia au député national et ancien Gouverneur du Kasaï oriental, Alphone Ngoyi Kasanji. Préalablement tranché en faveur de Alphonse Ngoyi Kasanji depuis plusieurs mois, Gabriel Mokia avait entrepris plusieurs démarches et dénonciation du jugement qu’il jugeait “non objectif ».

En octobre 2019, le ministre des affaires foncières Aimé Molendo Sakombi, avait annulé les décisions prises en faveur de Ngoyi Kasanji il y a plusieurs mois.

Gabriel Mokia qui “redevenait propriétaire” de la parcelle sise Roi Baudouin numéro 102 dans la commune de la Gombe à Kinshasa, avait alors annoncé à la presse:

Le ministre des affaires foncières a annulé les certificats de tous ces mauvais acheteurs. Je vais entrer en possession de mes immeubles une vingtaine d’années après. Il a menacé le conservateur. Il m’a réhabilité. On est en train de préparer les titres en mon nom. Ngoyi Kasanji sera déguerpi”.

Enfin Ngoyi est déguerpi

Aujourd’hui 17 août 2020, Alphonse Ngoyi Kasanji a annoncé lui-même son déguerpissement pendant qu’il était encore en cours:

On est entrain de me déguerpir présentement même sans que je sois notifié d’une décision de justice, l’acharnement sur la personne de Ngoyi Kasanji Alphonse, un règlement des comptes politiques s’effectue en toute aisance directionnel, j’ai compris”, avait écrit le cadre de l’ex parti présidentiel PPRD, qui confirme avoir construit cette maison depuis 2013.

Ngoyi Kasanji dénonce

S’il avait déjà dénoncé “la main noire du président Félix Tshisekedi” en octobre 2019, Alphonse Ngoyi Kasanji dit être surpris de son déguerpissement car n’ayant jamais été notifié par la justice. Il dit “assister à la loi de la force que dicte l’homme fort du moment”.

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.