RDC: Kinhasa en feu! Qui a allumé ce feu?

RDC: Kinhasa en feu! Qui a allumé ce feu?

Ce 24 juin 2020, la ville de Kinshasa était en feu. Des centaines de manifestants avaient envahi les rues de la capitale et le siège du Parlement. Des manifestants qui n’étaient pas pacifiques: plusieurs résidences de membres du FCC ont été visités par des jeunes en colère. C’est le cas des résidences de Jean Marie Kassamba, Aubin Minaku, Ngoyi Kasanji etc.

Remontons à la racine du problème

Quelle est l’origine de ce printemps qui ne fait que commencer? Trois propositions de lois relatives à la réforme du système judiciaire, initiées par les députés MINAKU et SAKATA.

Si pour Aubin MINAKU, ces lois veulent tout simplement reformer la justice, l’UDPS et les partis d’opposition estiment quant à eux que ces lois veulent placer la Justice sous tutelle du FCC de Joseph Kabila.

Dans un tweet, faisant suite à la position de son parti qui menaçait en début de semaine d’opposer la majorité populaire à la majorité mécanique FCC, Jean Marc KABUND préfère le régime des Juges à celui des intouchables.

En début de semaine, Moïse Katumbi, disait non la carporalisation de la magistrature et demandait à ses compatriotes d’être prêts à marcher contre le banditisme FCC. Il commentait ainsi le communiqué de LAMUKA qui abordait dans le même sens.

Abordant dans le même sens que Moïse Katumbi, Martin Fayulu démontrait qu’un sursaut populaire s’impose pour faire échec à ces lois.

Réactions

Après les marches, le FCC pointe l’UDPS et promet de réagir sur le plan juridique et politique.

L’UDPS, l’ex parti historique de l’opposition menace ce soir de donner enfin un mot d’ordre si le FCC forçait à avancer avec ses lois. Augustin KABUYA dit avoir aussi constaté que la population se prenait en charge sans mot d’ordre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *