RDC: Pour mettre fin à l’insécurité à l’EST, la CENCO recommande

RDC: Pour mettre fin à l’insécurité à l’EST, la CENCO recommande

Dans un message du Comité Permanent de la CENCO que Congo Inter a pu consulté, la CENCO présente des recommandations pour que la paix revienne dans la partie EST du pays. Elle recommande:

à la Présidence de la République et au gouvernement

  • La refondation structurelle: une refondation de la vision, des approches et des structures à divers niveaux : politique, militaire, police, services des renseignements, humanitaire, partenaires du Congo.
  • L’épuration de la solde des militaires: une diligence soit faite pour régulariser la paie de la solde des militaires surtout celle des soldats de rangs.
  • Le désarmement, démobilisation et réinsertion sociale: la CENCO appelle à l’achèvement du processus de désarmement et de démobilisation, et à la prise en charge des démobilisés cantonnés depuis 2020.

Au Gouvernement et à l’ Etat-Major

  • Le renforcement des effectifs et des supports logistiques: de renforcer les effectifs des régiments et les doter des moyens logistiques adéquats dont les drones de reconnaissance et d’attaques en vue de réduire les pertes en vies humaines et en matériels.

Au Ministère de la Défense et l’Etat-Major

  • La permutation effective des officiers affectés à l’Est : de déplacer tous les officiers militaires ayant évolué dans les différentes rébellions ou groupes armés à l’Est du pays.

à la Présidence, au Gouvernement et au Parlement

  • L’opération militaire du genre « ARTEMIS»: que plaidoyer soit fait pour une opération militaire de grande envergure à l’instar de la mission « ARTEMIS » qui fut menée, du 6 juin au 6 septembre 2003 en Ituri, par l’Union Européenne au titre de la Politique européenne de sécurité et de défense, sous l’autorité du Conseil de Sécurité de l’ONU, selon sa résolution 1484 du 30 mai 2003.

Au Gouvernement et Monusco

  • L’observatoire pour la paix et relèvement socio-économique: la mise en place d’un cadre permanent de concertation pour la cohésion et la paix à l’Est. Ce cadre sera piloté par un observatoire scientifique multidisciplinaire.

Au Gouvernement, la Monusco et les Eglises

  • Le Baraza la amani –Espace de dialogue pour la paix: elle demande de développer dans les zones de conflit des espaces de dialogue basés sur la communication de proximité et la promotion des valeurs de citoyenneté.
  • Le partenariat bilatéral et multilatéral: elle recommande aux partenaires internationaux et pays amis de la R.D.Congo de communiquer davantage sur leur vision de la paix dans ce pays, et de s’impliquer pour le renforcement des mécanismes de certification des produits agricoles et miniers qui circulent dans la région.

Et pour finir, la CENCO recommande :

  • La conversion: A ceux qui ont pris les armes, elle dit : « Arrêtez de tuer vos frères (cf. Gn 8-9). Celui qui hait son frère est dans les ténèbres (1Jn2, 10-11). Elle invite ceux qui sont entrainés dans le spectre de la division à savoir que c’est par amour et l’unité que l’on peut vaincre le mal et briser le spectre de la violence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.