Aller au contenu
Accueil » Blog » RDC » Sécurité : Sama consulte sur les résultats de l’État de siège en Ituri.

Sécurité : Sama consulte sur les résultats de l’État de siège en Ituri.

Quels sont les résultats de l’État de siège au Nord-Kivu et en Ituri? Le Premier ministre consulte à ce sujet dans les deux provinces concernées.

A Bunia dans la province de l’Ituri, Jean-Michel Sama Lukonde échange avec les autorités militaires, les forces vives et diverses organisations locales qui présentent leurs rapports d’évaluation de l’État de siège, en vigueur depuis mai 2021 avec pour objectif de neutraliser les groupes armés et mettre fin aux tueries.

Les députés nationaux et Sénateurs de l’Ituri ont été les premiers à être consultés.

Pour le coordonnateur de la société civile de cette province, Dieudonné LOSA, le Chef gouvernement doit lever l’Etat de siège.

« Nous avons déjà dit que l’État de siège n’a pas réussi à mettre fin à tout ce que nous avons comme problèmes en Ituri. Nous sommes revenus dans la situation normale et il est venu constater ça et lever l’État de siège. Nous lui avons déjà tout dit et il a noté les recommandations, et il a amené les réponses, a-t-il dit.

Pour Maître Christian Teki, président des communautés victimes, bien que l’État de siège a été instauré pour imposer la paix, rien n’a changé sur terrain.

« Le gouvernement de la République, les FARDC et la Police doivent ravir de force tous ceux qui détiennent les armes et non commencer à négocier, dorloter ceux-la qui portent les armes en province de l’Ituri. Les choses n’ont pas changé, les tueries ont continué, les processus du dialogue ont continué, …plus de 2000 personnes tuées »

Même la capitale de la province est en danger selon le député provincial élu de Bunia, Jean-Bosco Asamba.

« Même un petit enfant connaît qu’en Ituri ça ne va pas. Avant l’État de siège, il y avait l’insécurité très loin de la ville. Pour le moment, les miliciens se promènent aux environs de la ville de Bunia, à moins de 5 Km »

Monsieur Asamba propose de lever l’État de siège, de remettre l’armée au front et l’administration civile pour diriger la province.

Après Bunia, Sama Lukonde est attendu ce jeudi à Goma dans le Nord-Kivu, toujours pour l’évaluation de l’État de siège.

 119 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.