Aller au contenu
Accueil » Blog » Diplomatie » Semaine de vérité à New York, dépourvu d’arguments, Paul Kagame dans une humilité qui ne lui est pas coutumière.

Semaine de vérité à New York, dépourvu d’arguments, Paul Kagame dans une humilité qui ne lui est pas coutumière.

Discours du Président Tshisekedi à la Tribune des Nations unies qui a chargé le Rwanda comme meneur de l’insécurité dans l’Est, suivie de la réaction de Paul Kagame un jour après. Bien avant, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres avait au cours d’une interview, fait l’aveu d’impuissance de la mission des Nations Unies en République Démocratique du Congo.

Interrogé par la Radio Top Congo, le Vice Premier ministre en charge des Affaires étrangères, Christophe Lutundula commente cette semaine de vérité les Nations Unies ont reconnu les faiblesses de leur mission en RDC et Paul Kagame, dépourvu d’arguments, s’est caché dans une peau d’humilité.

« C’est aussi la semaine de la vérité, les Nations Unies à travers leur secrétaire général, ont reconnu les faiblesses de la mission qu’ils ont mis en place en RDC, non seulement pour stabiliser, mais depuis le début, c’est pour aider le pays à sortir de la crise sécuritaire. Vérité également, le Président Tshisekedi dans son discours, a crevé l’abcès. Vérité aussi, on a vu le Président Kagame, dépourvu d’arguments, avec une humilité qui ne lui est pas coutumière« , a dit Christophe Lutundula.

Pour rappel, hier à la Tribune des Nations unies, Paul Kagame avait estimé qu’il est urgent de trouver la volonté politique nécessaire pour s’attaquer enfin aux causes profondes de l’instabilité dans l’Est de la RDC. Pour le Président rwandais, « Nous pouvons trouver des solutions et ces solutions seraient bien moins coûteuses sur le plan financier et en termes des vies humaines

 419 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.