Les relations entre la France et le Maroc « ne sont ni bonnes ni amicales », répond le Maroc à Macron

Le président français, Emmanuel Macron a entamé à partir du Gabon, une tournée africaine qui fait suite à un discours centré sur les relations entre la France et l’Afrique, le 27 février. Durant la conférence de presse qui avait suivi, le chef de l’État français avait évoqué les liens entretenus avec le Maroc affirmant que ses relations avec le roi Mohammed VI étaient « amicales ».

Du côté de Rabat, cette sortie semble n’avoir pas été bien digérée. Des autorités marocaines qui se sont confiées au journal Jeune Africaine, y ont apporté une réponse cinglante : « Les relations ne sont ni amicales ni bonnes, pas plus entre les deux gouvernements qu’entre le Palais royal et l’Élysée », rétorquent-elles.

Plusieurs « points de tension ont été volontairement occultés », souligne-t-on côté marocain, sans chercher à maquiller les désaccords profonds entre les deux pays. Pour tenter de normaliser les relations entre la France et le Maroc, une visite d’Emmanuel Macron était programmée fin 2022, mais celle-ci a finalement été repoussée à février. Il y a quelques semaines, ce déplacement était de nouveau décalé : il doit en théorie intervenir en ce mois de mars. 

Il faut indiquer tout de même que le hasard du calendrier a fait que Mohammed VI et Macron séjournent actuellement tous deux au Gabon. Une présence simultanée qui ne devrait toutefois pas se traduire par une rencontre, à en croire Jeune Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *