La Russie accuse l’Ukraine d’avoir voulu assassiner Poutine dans la nuit de mardi à mercredi

La Russie a affirmé mercredi avoir abattu deux drones ukrainiens qui tentaient d’attaquer le Kremlin, dénonçant une tentative d’assassinat de Vladimir Poutine à quelques jours des célébrations militaires à Moscou.

Dans la nuit de mardi à mercredi, « deux drones qui visaient le Kremlin » ont été « mis hors service grâce à l’utilisation de systèmes radar », selon la présidence russe. « Nous voyons ces actions comme une tentative d’acte terroriste et un attentat contre la vie du président » Vladimir Poutine, a ajouté le Kremlin, en précisant que ce dernier n’avait pas été blessé.

Des allégations que l’Ukraine a fermement rejetées. « Bien sûr, l’Ukraine n’a rien à voir avec les attaques de drones contre le Kremlin », a déclaré Mykhaïlo Podoliak, un conseiller de Volodymyr Zelensky, dans un message transmis à des journalistes.

Suite à l’incident, la mairie de Moscou a annoncé mercredi interdire les vols de drones au-dessus de la capitale russe, sauf autorisation du gouvernement. Dans un communiqué, le maire de Moscou, Sergueï Sobianine, a indiqué que les vols de drones seraient interdits sauf en cas d’obtention d’une autorisation spéciale des « autorités gouvernementales ». Selon M. Sobianine, cette interdiction vise à éviter les vols de drones non-autorisés qui peuvent « entraver le travail des forces de l’ordre ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *