Justice : Vidiye Tshimanga attendu ce mercredi devant les Juges pour faits de corruption présumée..

Deux dossiers judiciaires ouverts à charge de Visite Tshimanga, l’ancien conseiller spécial du Président Tshisekedi qui est attendu ce mercredi 21 septembre au Parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa-Gombe.

Visite Tshimanga Tshipanda devra répondre aux préoccupations de la Justice sur des faits de corruption présumée, après la publication la semaine passée, d’une vidéo compromettante l’impliquant.

L’ONG ACAJ (Association Congolaise pour l’accès à la Justice) salue la détermination de la Justice dans la lutte contre la corruption et le détournement des deniers publics.

« Nous sommes informés, c’est sur instruction du Procureur général près la Cour de cassation, que ces dossiers ont été ouverts. Les premiers actes d’instruction ont déjà été posés. Nous félicitons le Procureur général près la Cour de cassation ainsi que ses collaborateurs, respectivement celui de Gombe et de Matete, pour avoir pris les choses et lancer déjà cette ouverture d’une enquête judiciaire par rapport aux faits que ladite vidéo a révélé à la face du monde », a dit à Radio Top Congo, George Kapiamba, président de l’ACAJ.

Qu’attend la société civile de la Justice dans ce dossier?

« D’abord nous nous félicitons du fait que le Procureur général aie reçu cinq sur cinq notre demande lui formulée, d’ordonner cette enquête, c’est déjà une très bonne chose, ça n’a pas attendu longtemps. Nous souhaiterions qu’il devienne aussi très réactif sur les différentes révélations en rapport avec les faits de corruption sous toutes ses formes, que ce soit détournement des deniers publics ou de marchés frauduleux. Au final, ce que nous attendons, que la lumière soit faite sur ce dossier, sur ce scandale politico-financier », a répondu George Kapiamba.

Il faut noter que le Guichet unique de création des entreprises est aussi réquisitionné pour identifier les personnes identifier les personnes ayant des actions au sein de la société COBAMIN ainsi que le pourcentage de chaque associé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *