La RDC va siéger comme membre non-permanent au Conseil de sécurité, pour un mandat de 2 ans à partir de 2024

La République démocratique du Congo (RDC), va siéger comme membre non-permanent au Conseil de sécurité des Nations Unies à partir de 2024, pour un mandat de 2 ans. La décision a été prise à l’issue du vote tenu à Addis-Abeba lors du 36ème sommet des chefs d’Etat de l’Union africaine.

« Deux grandes victoires au sommet de l’Union africaine. La RDC sera membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU en 2024 après d’âpres négociations, et notre compatriote, le Dr Jean Kaseya, désigné nouveau DG du Centre de contrôle des maladies« , avait écrit sur Twitter, Tina Salama, porte-parole du président de la République, Félix Tshisekedi.

Challenger de la RDC à ce poste, le Burundi avait lors du vote, saisi la Commission de l’Union Africaine et la Commission Économique des Nations Unies pour retirer sa candidature au profit de la RDC, après consultations avec le Gouvernement congolais.

Le Conseil de sécurité des Nations Unies est l’organe exécutif de l’Organisation des Nations unies (ONU) chargé du maintien de la paix et de la sécurité internationale. Il se compose de quinze membres, dont cinq membres permanents: Chine, Etats-Unis, Fédération de Russie, France et Royaume-Uni, et dix membres élus par l’Assemblée générale pour un mandat de deux ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut