La nouvelle constitution du Mali définitivement adoptée

La Cour constitutionnelle du Mali, a officiellement validé les résultats provisoires du référendum du 18 juin. Le projet de constitution porté par le chef de la junte, Assimi Goïta, a été adopté avec près de 97 % des voix. Un plébiscite en faveur des militaires, au pouvoir depuis 2020, dans un pays confronté au jihadisme et à une profonde crise multidimensionnelle.

Avec un taux de participation global de 38,23%, le vote avait été entravé dans de nombreuses localités du centre et du nord du Mali, notamment par la crainte des attaques jihadistes. Ce scrutin avait été émaillé d’incidents et d’irrégularités, selon des observateurs et des opposants, qui dénoncent une réforme taillée sur mesure pour un maintien des colonels au pouvoir.

Cette nouvelle Constitution qui vient renforcer les pouvoirs du président, est la clé de voute d’un vaste chantier de réformes, invoqué par les militaires pour justifier leur maintien à la tête du Mali jusqu’à la présidentielle de février 2024.

Avec AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *