RDC : Ouverture de la table ronde sur l’évaluation de l’état de siège dans les provinces de Nord-kivu et Ituri

Le Chef de l’État Félix Tshisekedi a procédé, ce lundi 14 août 2023 au Palais du peuple à Kinshasa, à l’ouverture solennelle de la table ronde sur l’évaluation de l’état de siège en vigueur dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu, dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC).

Devant différents animateurs des institutions du pays parmi lesquels le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde, accompagné de quelques membres de son gouvernement, ainsi que d’autres chefs de corps constitués, le Président de la République a rappelé les circonstances dans lesquelles il avait proclamé cette mesure exceptionnelle en mai 2021.

« La situation exceptionnelle dans la partie orientale de notre pays caractérisée par une insécurité persistante, qui sévit depuis trois décennies avec une menace certaine sur la souveraineté nationale et le fonctionnement régulier des institutions, m’imposait de proclamer l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu », a expliqué le Chef de l’État dans son allocution. Le Président Tshisekedi dit avoir « activé ce dispositif constitutionnel avec l’engagement et la détermination d’endiguer ces menaces graves et de sécuriser les populations et leurs biens, le tout dans le seul but de rétablir la paix qui soit durable ».

Le Chef de l’Etat a appelé les différents participants à cette table ronde à une prise de conscience des enjeux relatifs à cette situation particulière. « Je suis conscient de ce que ce régime voulu exceptionnel par le constituant n’a pas vocation à s’éterniser. Je vous demande de bien vouloir prendre la mesure, la vraie de la situation tout en appelant au sens élevé de votre responsabilité car il en va de la survie de la nation tout entière », a-t-il exhorté.

Ces assises, consacrées à l’avenir de l’état de siège, seront clôturées le 16 août prochain. Les travaux vont traiter essentiellement de trois propositions principales : le maintien, la requalification et la levée de l’état de siège. Les conclusions seront transmises au Chef de l’Etat.

Outre les délégués des institutions du pays, des chefs coutumiers, des représentants des communautés ethniques, les sociétés civiles des provinces sous état de siège, des délégués des confessions religieuses et des mouvements citoyens participent à cette table ronde.

Au terme de la constitution de la RDC, l’état de siège est une mesure exceptionnelle et provisoire pouvant être décrétée pour une période initiale de 30 jours. Après ratification du parlement , celle-ci est renouvelée par période successive de 15 jours .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *