Destitution de Trump: les démocrates ont un nouvel élément contre Trump

Monde

La sortie dans la presse d’un courriel d’un responsable de la Maison Blanche laisse penser les démocrates qu’ils ont un nouvel élément contre Donald Trump dans sa procédure de destitution.

Aux États-Unis, les démocrates estiment avoir obtenu un nouvel élément à charge contre Donald Trump dans la procédure d’« impeachment » (destitution) qui vise le président américain. Michael Duffey, un responsable du Bureau de la gestion et du budget de la Maison Blanche, a demandé au Pentagone de « suspendre » le versement de l’aide militaire américaine à l’Ukraine.

Cette information provient d’un courrier électronique, envoyé par Michael Duffey le 25 juillet 2019 à 11h04 et donc une heure et demie seulement après le désormais célèbre coup de fil entre le président Trump et son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky. Le courriel a été obtenu par le Center for Public Integrity, un regroupement de journalistes d’investigation, et publié dimanche 22 décembre.

Dans son courriel, Michael Duffey explique aux responsables du Pentagone que le président Trump s’intéresse personnellement à l’aide militaire américaine pour l’Ukraine et qu’il a ordonné sa suspension. « Compte tenu de la nature sensible de la demande, je vous saurais gré d’en informer seulement les personnes nécessaires pour l’exécuter », écrit le responsable du budget de la Maison Blanche.

Ces nouvelles révélations suscitent des remous dans les rangs du camp démocrate qui voit là un nouvel élément potentiellement explosif pour la procédure de destitution qui vise Donald Trump. « S’il n’y a rien d’illicite dans le fait de retenir les fonds, pourquoi Michael Duffey a-t-il voulu que personne ne sache ce qu’il avait fait ? », s’interroge Chuck Schumer, chef de la minorité démocrate au Sénat.

Les républicains de leur côté, majoritaires au Sénat et toujours unis derrière le locataire de la Maison Blanche, ne l’entendent pas de cette oreille. À l’instar du sénateur républicain Ron Johnson qui estime que le mail de Michael Duffey « n’apporte rien de nouveau » dans le dossier monté contre Donald Trump.

PTM

Laisser un commentaire