UDPS: Jean-Marc Kabund de nouveau désavoué, cette fois-ci par les secrétaires nationaux du parti

Presque personne ne veut plus de Jean-Marc Kabund au sein de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS).

Les secrétaires nationaux et membres de l’exécutif national de la présidence du parti ont, dans une déclaration faite ce vendredi 21 décembre à Kinshasa, désavoué Jean-Marc Kabund.

D’abord ils regrettent « les actes ignobles de barbarie causés par la garde de Kabund, en s’attaquant à la Garde Républicaine, unité d’élite de protection du Chef de l’Etat et de son entourage ainsi que la mise en circulation des vidéos avec intention de ternir l’image de marque de l’Autorité suprême de la Nation ».

Ils déclarent leur « attachement total et indéfectible » à Félix Tshisekedi. Et par la même occasion « Prenons acte de la démission unilatérale de Monsieur Jean-Marc Kabund (sans consulter ni le chef de l’Etat ni le Parti) à la 1ère vice-présidence de l’Assemblée Nationale, cela constituant un manque de respect et/ou un chantage à l’endroit de la Haute Autorité de Référence du Parti. Pour ce motif, nous condamnons cette attitude et le désavouons. Par conséquent, lui retirons toute confiance. Demandons à nos députés nationaux et provinciaux ainsi qu’à toute la base de l’UDPS d’en tirer toutes les conséquences de droit et politique », peut-on lire dans cette déclaration.

Pour rappel, Jean-Marc Kabund avait annoncé démissionner de son poste de première vice présidence de l’Assemblée nationale. Il avait ensuite fait marche arrière en annonçant, via son directeur de cabinet, qu’il n’allait plus déposer sa lettre de démission à la chambre basse du Parlement.

 258 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.