Constant Mutamba interpellé par la police après la marche organisée malgré report.

Alors que la marche a été déclarée reportée par son organisateur Lamuka et les autorités de la ville, Constant MUTAMBA et sa NOGEC se sont décidés de marcher quand-même. La police n’a pas réussi seulement à étouffer la marche, mais elle a aussi réussi à mettre la main sur le jeune opposant.

Les forces de l’ordre ont poursuivi les partisans de Mutamba dans les avenues à l’intérieur dans les communes de Masina et Ndjili. On fait état de quelques interpellations. « Il y aurait aussi des blessés », selon un membre de la NOGEC qui a dénoncé la brutalité policière.

Les camarades révolutionnaires réunis à l’arrêt Béthanie, sur le Boulevard du 30 juin, dans la commune de N’djili, ont été dispersés violemment par la police. Leur leader, Me Constant Mutamba Tungunga a été interpellé et conduit vers une destination inconnue.

Le regroupement politique de l’opposition réclame des réformes électorales consensuelles pour des élections crédibles, transparentes et inclusives. Membre de la famille politique de Joseph Kabila, la NOGEC exige comme Lamuka, la dépolitisation de la centrale électorale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut