RDC : Félix Tshisekedi inaugure une usine de recyclage des bouteilles plastiques à Kinshasa

Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a inauguré, jeudi, au quartier industriel, dans la commune de Limete, une usine moderne de transformation des déchets constitués des bouteilles en plastique de la société « Ok Plast », dans le cadre du projet « Kintoko », un programme de lutte contre l’insalubrité en RDC en général et à Kinshasa, en particulier.

Le Chef de l’Etat a, à cet effet, coupé le ruban symbolique, avant de visiter les installations de cette unité de recyclage des emballages plastiques, fruit d’un partenariat entre l’Hôtel de ville de Kinshasa et la société « Ok Plast », initié dans le but d’accompagner le programme Kin-Bopeto, qui corrobore avec la vision du Président de la République de rendre plus belles et viables les agglomérations du pays.

Le coût de la construction de cette usine moderne de valorisation des déchets plastiques est évalué à 15 millions d’Euros. 

Prenant la parole, au nom du gouvernement, la vice-Première ministre, ministre de l’Environnement et développement durable, Eve Bazaiba Masudi, a salué la mise en place de ce projet qui constitue, selon elle, l’aboutissement de la détermination du gouvernement à fournir des réponses aux défis de l’assainissement de l’environnement, qui est l’une des priorités de son ministère.

10.000 tonnes de déchets produits par jour à Kinshasa

L’environnement, a-t-elle dit, contribue au bien-être de la population et crée des conditions favorables au développement du pays, avant de relever que la seule ville de Kinshasa produit 10.000 tonnes de déchets par jour.

Pour Mme Bazaiba, l’investissement dans le secteur de l’assainissement est aussi rentable. Elle a, à cet effet, encouragé les entreprises à y investir et les a rassurées de l’accompagnement du gouvernement, conformément à l’option levée lors de la 48ème réunion du Conseil des ministres.

Le Chef de l’Etat contemple quelques intrants produits

« Investir dans le secteur de l’assainissement offre de grandes opportunités de générer des bénéfices dans les affaires. Ceci n’est plus l’affaire des seuls pouvoirs publics », a soutenu Mme le vice-Premier ministre, saluant l’exécution de ce projet qui va contribuer notamment à la création d’emplois, la réduction de la pauvreté, la lutte contre le chômage et la prolifération du banditisme urbain.

Le 10 février dernier, la vice-Première ministre Ève Bazaiba avait visité le site de recyclage des bouteilles en plastique de « OK Plast », précisément dans sa filiale Kintoko.

Il était question pour elle d’inspecter l’ensemble du circuit de travail de cette société qui fait le recyclage des bouteilles plastiques.

Ève Bazaiba avait demandé, à cette occasion, à la population engagée déjà dans la collecte des déchets, de s’activer davantage, vue l’immensité de la ville de Kinshasa et du pays tout entier, avant d’émettre le vœu de voir Kintoko s’étendre sur toute l’étendue du territoire national.

Une capacité de production de 50 tonnes par jour

Le directeur général de l’usine moderne Kintoko, Mehdi Attieh, a fait savoir que, cette usine, dont le coût de sa construction est évalué à 15 millions d’euros, a une capacité de production de 50 tonnes par jour.

La mission de cette technologie moderne, a-t-il dit, est de recueillir et recycler des déchets plastiques pour en fabriquer des intrants capables d’être utilisés autrement. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut