RDC : Tripartite à Lubumbashi entre IGF, SNCC et Gécamines.

Il s’est tenue à Lubumbashi dans le Haut-Katanga, une réunion tripartite entre l’Inspection générale des Finances (IGF), la Société Nationale de Chemin de Fer (SNCC) et la Générale des carrières et et des mines (Gécamines). L’inspecteur chef de service de l’IGF, Jules Alingete a rappelé à toutes les parties l’urgence de travailler dans la transparence selon les règles de gestion pour faire gagner la RDC.

Pour Jules Alingete, les contrôles concomitants s’imposent à la Gécamines et à la SNCC, pour sortir ces deux portefeuilles de l’Etat, du syndrome de l’arbitraire qui les empêche de décoller.

« Le plus important aujourd’hui, nous nous sommes mis d’accords autour de ce qui doit être fait, et j’espère qu’il n’y aura plus d’incompréhension dans l’encadrement que l’inspection générale des finances est entrain de faire dans les deux entreprises. Nous espérons qu’à la fin de cet encadrement qui sera incessament levée, que la Gécamines et la SNCC pourront se remettre petit à petit sur les rails« , a dit Jules Alingete à l’issue de la tripartite.

Jules Alingete a rappelé les 4 objectifs de ces contrôles initiés par l’IGF, entre autres « pousser les gestionnaires à s’habituer aux instruments de la bonne gestion », un rappel salué par les Directeurs généraux de ces deux entreprises.

« Les difficultés que nous avions nous à la SNCC, nous étions déjà ouverts par rapport à l’inspection. Et là, tout ce que nous pouvons dire, ‘merci beaucoup’ « , a dit Fabien Mutomb Kan Kato, DG de la SNCC.

« IGF est entrain de nous protéger. je peux vous donner un exemple, il y avait des missions de certains services de l’Etat qui venaient chez nous et c’est nous qui devrions les prendre en charge. mais aujourd’hui, non. Avec IGF, nous ne pouvons pas les prendre en charge parce que c’est supposé que d’où ils viennent, ils ont déjà les frais de mission. « , a dit Tambwe Ngoy, le DG de la Gécamines.

« Nous sommes contents, nous sommes ravis et nous disons à l’IGF que les travailleurs de la gécamines sont disposés et seront toujours présents pour pouvoir l’accompagner.« , a dit Meschac Kasongo Mabwisha, le chef de l’intersyndical de la Gécamines.

L’Inspecteur chef de service de l’IGF, Jules Alingete a ordonné sur place le paiement des avantages sociaux des travailleurs, qui ne doivent être soumis à aucun contrôle, une satisfaction du banc syndical.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *