Malawi : Arrestation du vice-président pour corruption

Le vice-président du Malawi a été arrêté pour corruption dans le cadre de l’enquête sur un vaste scandale de corruption autour de contrats publics impliquant d’autres hauts responsables, a-t-on appris vendredi auprès du Bureau anti-corruption (ACB).

Saulos Chilima a reçu « 280.000 dollars et d’autres choses de la part de Zuneth Sattar » pour favoriser l’homme d’affaires britannico-malawite dans l’obtention de contrats avec le gouvernement, a déclaré dans un communiqué le porte-parole de l’ACB, Egrita Mdala.

M. Chilima devait comparaître devant un juge dans la journée.

Le président Lazarus Chakwera, élu sur la promesse de lutter contre la corruption, avait retiré les pouvoirs à son vice-président en juin. Plusieurs ministres et anciens ministres ont déjà été arrêtés dans le cadre de l’affaire dans laquelle plusieurs dizaines de personnes sont soupçonnées d’être impliquées.

La police et l’armée auraient notamment attribué 16 contrats pour une valeur de 150 millions de dollars à cinq sociétés appartenant à M. Sattar, entre 2017 et 2021.

En 2020, Saulos Chilima, candidat à la présidentielle, s’était allié à Lazarus Chakwera pour remporter la nouvelle élection organisée à la suite de fraudes lors d’un premier scrutin en 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *