Nécrologie : Décès à Kinshasa de Léon Engulu

Ancien gouverneur des provinces de l’Equateur (1966-1967), du Kivu (1967-1968) et du Katanga (1968-1970), Léon Engulu qui a aussi été sénateur de 2006 à 2018 élu de Tshuapa, est décédé samedi 04 février à Kinshasa.

Léon Engulu a commencé sa carrière professionnelle en 1954 comme commis territorial (ministre provincial actuellement) sous le Congo-Belge, et a participé à la Table Ronde de Bruxelles en 1960, en qualité de membre du Collège exécutif de l’Equateur. Ancien condisciple de feu le président Joseph Mobutu, il a été ministre des Travaux publics de 1970 jusqu’en 1974. Membre du Bureau politique du MPR, parti-état, il a également géré d’autres portefeuilles ministériels, dont ceux de l’Intérieur et de l’Agriculture.

A la suite d’un malentendu avec l’ancien premier Commissaire d’Etat (auj. Premier ministre), Mpinga Kasenda, il décide de quitter le Gouvernement pour reprendre des études de Sciences politiques à l’Université du Zaïre, campus de Lubumbashi.

En 1990, lors de la réinstauration du multipartisme, il quitte le MPR et crée l’UNADE (Union nationale des démocrates), mais reste proche de Mobutu pour qui il devient conseiller en 1991. A la suite d’une dissension avec d’autres collègues, il démissionne de ses fonctions et refuse d’exercer d’autres fonctions publiques jusqu’au départ de Mobutu en 1997.

Léon Engulu Baangampongo va revenir en politique fin 2003 en tant que sénateur au Parlement de Transition pour le compte du MLC de Jean-Pierre Bemba. Peu de temps après, il va créer, aux côtés de Justin-Marie Bomboko et de José Endundo, l’Union nationale des démocrates chrétiens (UNADEC).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut