RDC : le parti de Kabila est catégorique « pas question d’élection en 2023 avec le régime actuel qui doit démissionner ».

Réagissant à la question d’un certain dialogue entre le chef de l’État de la République démocratique du Congo (RDC), Félix Tshisekedi et son prédécesseur Joseph Kabila, le secrétaire permanent adjoint du parti de M. Kabila dément.

« Le dialogue ça sera sur quel objet, parce que nous attendons simplement que le Gouvernement démissionne, sinon ce régime. Parce que rien ne va sur tous les plans. Les choses vont de mal en pis », a dit M. Kambere, secrétaire permanent adjoint du parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD).

Ferdinand Kambere confirme que son parti ne prend part aux élections organisées par le régime actuel.

« Aujourd’hui, tout le monde a compris pourquoi on a boycotté, tout le monde nous donne raison que Kadima n’était pas capable d’organiser les élections. C’est lui-même qui avoue qu’il a reçu tout l’argent du scrutin, que tout ce qu’il a reçu depuis octobre, il ne reçoit plus rien alors qu’il n’est encore qu’aux opérations pré-électorales », affirme M. Kambere.

Parlant du dialogue, Ferdinand Kambere se demande « dialogue avec qui? ». « Eux quand ils parlent, c’est pour aller chez Uhuru, chez Kagame, chez Museveni, eux qui sont en train d’enfoncer ce pays dans l’abîme », dit-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut