RDC : Vital Kamerhe sollicite l’accompagnement de l’IGF pour lutter contre le coulage des recettes dans le secteur de l’Economie nationale

L’inspecteur général des finances chef de service de la République démocratique du Congo (RDC), Jules Alingete a été reçu en audience ce lundi 03 avril 2023 par le vice-Premier ministre, ministre de l’Economie, Vital Kamerhe. Il a promis d’accompagner le Ministère de l’Economie Nationale en mettant à sa disposition son expertise en matière d’inspection économique et financière.

“ L’Inspection Générale des Finances est disposée à accompagner la direction de l’inspection économique, commerciale et industrielle du Ministère de l’Économie Nationale dans le cadre du contrôle de prix des produits qui sont vendus sur l’ensemble du territoire national. C’est une mission et un travail que nous avons déjà eu à faire par le passé, donc nous sommes disposés.” a souligné Jules ALINGETE , Inspecteur Général des Finances, Chef des services.

Au centre de cet entretien entre le patron de l’Économie Nationale, Vital Kamerhe Lwa Kanyiginyi Nkingi et Jules ALINGETE, il s’est agit également d’un partage d’expérience en matière de traitement des questions économiques et financières mais aussi et surtout, des attentes du Ministère de l’Économie Nationale vis-à-vis de l’Inspection Générale des Finances

“ Nous sommes un instrument de travail aussi pour l’ensemble de l’exécutif, c’est tout à fait normal que nous puissions accompagner le Ministère de l’Économie dans l’aboutissement de ses objectifs. Nous attendons de son Excellence Monsieur le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Économie, de booster l’économie de notre pays, et que beaucoup des paramètres économique soient désormais maîtrisés, dans l’intérêt général de nos populations,” a conclu l’Inspecteur Général des Finances, Chef de service.

Notons que, cet accompagnement et l’implication de l’IGF qu’a sollicité le Vice-Premier Ministre en charge de l’Économie, permettra à son portefeuille de lutter contre le coulage des recettes dans son secteur, par le renforcement du contrôle économique, et l’accompagnement de la Direction qui en a la charge au sein du dit Ministère.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut