RDC : Gratuité de l’Enseignement de base, le Gouvernement réajuste la prime de la gratuité à 50.000 FC

Les enseignants des écoles primaires publiques de la République démocratique du Congo (RDC), viennent de bénéficier d’un réajustement de la prime de la gratuité, à hauteur de 50.000 FC dès la paie du mois d’avril, annonce le Ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) dans un communiqué consulté par Congo Inter.

« La paie du mois d’avril 2023 comprendra le réajustement de la prime de la gratuité à hauteur de 50.000 FC par enseignant du primaire, pour un effectif total de 375.333 enseignants « , annonce le communiqué.

La même source indique que cette paie comprendra également la prise en charge de 5.535 enseignants,  nouvelles unités du niveau primaire (NU); de 10.002 enseignants du niveau secondaire et de 2.200 inspecteurs de l’édition 2018. D’autres actions du gouvernement prévues au cours de ce mois d’avril, , sont notamment, l’octroi et le paiement des frais d’itinérance aux pools d’inspection.

Le paiement de la transposition des grades au profit de 567.081 enseignants de carrière  ainsi que le paiement progressif des allocations de fin de carrière aux enseignants éligibles à la retraite, pour un effectif mensuel de 452, comptent, en outre, parmi d’autres actions prévues par le gouvernement de la République. Il s’agit aussi du paiement des frais de fonctionnement au profit de 3.542 écoles primaires ayant connu la modification des structures et le paiement des frais de fonctionnement alloués à 656 bureaux gestionnaires.

Par ailleurs, l’Intersyndicale des syndicats des enseignants de l’EPST, par le biais de son bureau, s’est dit satisfaite de l’exécution des engagements conclus  avec le ban syndical au terme des travaux de la commission paritaire tenue à Mbwela Lodge/ Kisantu dans le Kongo Central.

 » L’Intersyndicale des syndicats des enseignants de l’EPST par le biais de son bureau remercie le Président de la République Félix Tshisekedi et le gouvernement, pour l’exécution sans faille des engagements conclus  avec le ban syndical de l’EPST au terme des travaux de la Commission paritaire tenue à Mbwela Lodge/ Kisantu dans le Kongo Central « , a déclaré le rapporteur de l’Intersyndicale des syndicats des enseignants de l’EPST, José Gongbaka Lawa, dans un communiqué.

1 Comment

  • Patrick Mutagata

    Vraiment Je Tient Aussi A Remercie Notre Ministre D’avoir Ajoute Au Prime Quelque Chose Mais J’allait Recomander De Le Metre Sur Le Listing

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *