RDC (Présidentielle): Ensemble pour la République présente des documents à la Cour constitutionnelle pour soutenir la candidature de Katumbi

Le parti politique Ensemble pour la République a soumis à la Cour constitutionnelle de la République démocratique du Congo (RDC), une série de documents visant à sauver la candidature de son président, l’opposant Moïse Katumbi, à l’élection présidentielle.

Ces pièces incluent une copie du Certificat de nationalité de l’ancien gouverneur de l’ex Katanga ainsi que d’autres éléments de preuve attestant de sa nationalité congolaise. La remise de ces documents a eu lieu dans le cadre de l’examen des contentieux liés aux candidatures présidentielles qui se déroule actuellement à la Cour constitutionnelle.

La candidature de M. Katumbi fait fait face à deux contestations, l’une déposée par Monsieur Tshivuadi Mansanga, mettant en cause la candidature de Katumbi en évoquant un contentieux professionnel. L’autre émane du candidat président de la République, Noël Tshiani, qui affirme que lors de l’obtention de son certificat de nationalité, Moïse Katumbi détenait une autre nationalité que la congolaise.

Dans la lettre adressée à la Cour constitutionnelle, Ensemble pour la République a souligné que Noël Tshiani tente de réitérer sa contestation en dépit de l’échec de sa tentative antérieure visant à faire passer « une loi inconstitutionnelle au parlement ». Le parti insiste sur le fait que le certificat de nationalité délivré par l’autorité compétente, en l’occurrence le Ministre de la Justice, constitue la preuve indiscutable de la nationalité congolaise, rejetant l’idée que la nationalité puisse être remise en question en se basant sur des articles de presse.

Moïse Katumbi, à en croire son parti, est bien en possession de son certificat de nationalité congolaise. « Les réponses des autorités italiennes et zambiennes à des questions relatives à sa nationalité sont sans équivoque », indique le parti de l’opposant qui insiste que son leader n’a jamais détenu de nationalité italienne ou zambienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut