L’Éthiopie porte plainte contre l’ambassadeur américain pour des propos “malavisées”

L’Éthiopie a déposé une plainte jeudi concernant des propos de l’ambassadeur des États-Unis, qui a déclaré que la libération des prisonniers politiques pourrait aider le pays à engager un dialogue productif et que la détention des détracteurs ne résoudrait pas les problèmes du pays.

Le ministère des Affaires étrangères a déclaré dans un communiqué que le discours de l’ambassadeur Ervin Massinga sur la politique et les droits de l’homme contenait des “allégations” et des “conseils non sollicités”, et qu’il travaillerait avec l’ambassade pour corriger les “erreurs et incohérences” de sa déclaration.

“La déclaration est malavisée et contient des affirmations uniformes. Elle est contraire aux relations historiques et amicales entre l’Éthiopie et les États-Unis”, a écrit le ministère.

M. Massinga avait déclaré dans son discours que la détention des opposants ne résoudrait pas les problèmes en suspens de l’Éthiopie et que “le dialogue politique dont les Éthiopiens ont besoin pourrait être facilité par la libération de personnalités politiques clés”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *