Maniema: la population déserte le village Lukolo suite aux affrontements entre l’armée et les les Maï-Maï Hapa na pale

Il s’observe, depuis vendredi 10 décembre, une désertion, par la population, de la localité de Lukolo, en territoire de Kabambare, dans la province du Maniema, à la frontière avec la province du Tanganyika. La raison de cette désertion est les affrontements signalés dans le secteur entre les FARDC et les Maï-Maï Hapa na pale.

Selon des sources locales,  95% de la population de Lukolo a quitté le village.

Parmi cette population, certains se sont déplacés dans les villages environnant les localités de Macwecwe, Ngalula et Tulonge, du territoire de Fizi, dans la province du Sud-Kivu ; et d’autres, en petit nombre se retrouvent vers le secteur de Bendera au Nord de la province du Tanganyika.

Olivier Lwamba Lusambya, président de la société civile des Babuyu, indique que la situation sécuritaire est volatile :

 «Il y a ‘’un ça ne va pas’’ entre nos frères Twa et les FARDC. Ils sont venus depuis hier vers 7 heures pour attaquer les FARDC. Il y a eu un échange des coups de balles entre les Twa et les FARDC. Toute a population de Lukolo, vraiment, s’est déplacée vers le Sud-Kivu.», a t-il dit.

Avant d’ajouter que cette situation survient au moment où la localité de Lukolo n’a pas totalement oublié le meurtre, il y a une semaine, d’un opérateur économique local. Cet assassinat avait été attribué à la milice Twa:

 « Il a été emporté en brousse par nos frères Twa. Il a été tué par balle et ils lui ont ravi au moins 15 millions de Francs congolais».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut