RDC : Félix Tshisekedi tient à s’assurer de la contribution des entreprises d’économie mixte à l’Etat congolais

Le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, tient à s’assurer de la contribution effective des entreprises d’économie mixte et à orienter efficacement l’action gouvernementale en matière de rentabilisation des participations de l’État congolais détenues dans ces sociétés. C’est ce qu’il a indiqué dans sa communication à la cinquante et unième réunion du Conseil des ministres du gouvernement de la République qu’il a présidée en visioconférence, à partir de Lubumbashi, dans la province du Haut-Katanga où il séjournait dans le cadre de la conférence interprovinciale Grand Katanga- Grand Kasaï sur la cohabitation pacifique.

Selon le porte-parole du gouvernement, le ministre de la Communication et médias Patrick Muyaya, le Chef de l’Etat a, à cet effet,  chargé la ministre d’État en charge du Portefeuille de lui transmettre, dans les meilleurs délais, un rapport sur la situation des sociétés d’économie mixte.

Dans la même perspective, il a demandé au Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde d’accélérer le processus de modification du Décret n°13/002 du 15 janvier 2013 portant représentation de l’Etat-Actionnaire unique au sein de l’assemblée générale d’une entreprise publique transformée en société commerciale, et ce, conformément aux directives transmises via son cabinet par la correspondance 0183/02/2022 du 02 février 2022.

D’après ce décret, l’Etat est représenté à l’assemblée générale de la société visée ci-dessus par un délégué porteur d’une procuration spéciale du ministre du Portefeuille, conformément aux articles 8 et 14 de la Loi n° 08/010 du 7 juillet 2008 fixant les règles relatives à l’organisation et à la gestion du portefeuille de l’Etat.

Le délégué du ministère du Portefeuille est assisté de trois délégués représentant respectivement les cabinets du Premier ministre, du ministre du Budget et du ministre du secteur d’activités concerné. Les lettres désignant les délégués assistants sont adressées au ministre du Portefeuille qui signe à cet effet, une procuration.

Préalablement à la tenue de l’assemblée générale, les délégués se réunissent pour analyser les points inscrits à l’ordre du jour et arrêter la position à exprimer au cours de ces assises.

La position de l’Etat à l’assemblée générale est exprimée par le délégué du ministère du Portefeuille.

avec ACP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut