Sécurité : Les conséquences du conflit Teke Yaka déjà aux portes de Kinshasa.

Les déplacés qui ont fui les affrontements entre Teke et Yaka, sont signalés à Kinshasa dans la commune urbano-rurale de Maluku, à l’entrée de la ville, où ils vivent dans des conditions précaires. Ils ont lancé ce jeudi un appel à l’aide à l’endroit des autorités et personnes de bonne volonté.

Le coordonnateur du Secrétariat National du volontariat, Albert Kisimba a effectué une descente dans la commune de Maluku, pour se rendre compte de la situation. Après échange avec le bourgmestre de Maluku, guidé par l’équipe de volontaires déployés sur terrain il y a quelques jours, il a eu des entretiens avec quelques victimes qui passent la nuit à la belle étoile.

« Nous lançons un appel pour que les personnes de bonne volonté, ceux qui peuvent apporter quelques habits, ceux qui peuvent apporter quelque chose à manger, qu’ils viennent au volontariat, pour que nous fassions un colis, pour donner à ces personnes »n a-t-il dit.

Pour rappel, c’est depuis août 2022, qu’un conflit intercommunautaire oppose les Teke et les Yaka dans le territoire de Kwamouth, en province de Mai-Ndombe, occasionnant plusieurs morts et des déplacés par centaines. Depuis des jours, le gouvernement est interpellé à réagir vite face à « un conflit aux portes de la capitale ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut