Le Congolais Patient Sayiba Tambwe nommé au conseil d’administration du Fonds d’ajustement de la ZLECAF

L’ancien directeur général de l’Office de Gestion du Fret Multimodal (OGEFREM) de la République démocratique du Congo (RDC), Patient Sayiba Tambwe, a été désigné parmi les membres du Conseil d’administration du Fonds d’ajustement de la ZLECAF, la zone de libre échange continentale africaine.

La décision a été prise vendredi 29 septembre au cours de la première réunion du Conseil tenue à Kigali, siège du Fonds.

Les membres de cette structure auront pour mission d’examiner les sollicitations de financement des pays dont l’intégration aura impacté négativement les économies par la suppression des barrières douanières. Ils vont aussi mobiliser les ressources pour que ce fonds d’ajustement atteigne les douze milliards de dollars pour son opérationnalisation.

« Il y a beaucoup de réticences ou il y avait beaucoup de réticences jusqu’ici par rapport à certains ou à plusieurs pays africains qui ont adhéré à la vision de la ZLECAF ou qui ont signé et ratifié l’accord sur la zone de libre échange continentale africaine, parce qu’en fait ces pays redoutent une certaine baisse ou perte des recettes douanières et fiscales, parce qu’en fait, lorsque l’Afrique va devenir un marché commun, évidemment, les produits qui seront issus des pays africains et qui vont circuler dans l’espace Afrique n’auront pas à payer les droits de douane », a expliqué Patient Sayiba Tambwe.

« Le fonds d’ajustement est là pour pallier cette inquiétude afin de pouvoir appuyer les pays qui pourront subir des distorsions ou des pertes de recettes douanières et que ce fonds puisse les aider à pouvoir diversifier les sources de revenus. Il ne faut pas seulement compter sur les recettes douanières. Il faut pouvoir développer d’autres mécanismes pour pouvoir avoir des ressources financières pour appuyer les économies. Alors ce fonds est là justement pour pouvoir pallier ces pertes éventuelles des recettes douanières de certains pays qui ont décidé de faire ce voyage avec les autres pays dans le cadre de la ZLECAF », a-t-il ajouté.

La Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF) est un accord commercial entre 54 des 55 États membres de l’Union africaine. Il a été créé en 2018 et est entré en vigueur le 30 mai 2019. L’objectif de la ZLECAF est de créer un marché unique africain en supprimant les tarifs douaniers sur la plupart des biens et services échangés entre les pays membres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *