Conflit Teke Yaka : Prise en charge humanitaire des déplacés, Félix Tshisekedi appelle à activer rapidement un plan de gestion des flux migratoires.

Au cours de la réunion du Conseil des ministres de ce vendredi 07 octobre 2022, Félix Tshisekedi parlant du conflit entre les Teke et Yaka qui couvre depuis plus d’un mois les territoires de Kwamouth, a appelé à la sécurisation de la route nationale 17 et l’activation d’un plan de gestion des flux migratoires.

« Cette situation inacceptable vient troubler la paix entre communautés qui ont toujours vécu en harmonie au-delà des efforts louables déployés jusque-là à la fois par les autorités provinciales et celles du gouvernement central, d’autres défis demeurent notamment la sécurisation de la route nationale numéro 17« , dit le compte rendu de la réunion, lu par Patrick Muyaya.

Selon le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le Président de la République a encouragé le ministre des Affaires sociales, Actions humanitaire et Solidarité nationale, Modeste Mutinga, d’activer rapidement un plan de gestion des flux migratoires et impacts sociaux comme réponse rapide et efficace pour une pour une prise en charge d’urgence. Il a été aussi chargé de lancer sans délai, une campagne de solidarité nationale en mettant à contribution la société civile pour la sensibilisation de la population à cultiver la paix dans ce coin de la République.

Le vice-Premier ministre ministre et de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires coutumières, la ministre d’État ministre et de la Justice et garde de Sceaux, le ministre de la Défense nationale à travers leurs services spécialisés sur supervisions du Premier ministre, ont été chargés de documenter des faits infractionnelles sur l’ensemble du périmètre concerné de la zone de conflit et d’accélérer le rétablissement partout de l’ordre public.

Félix Antoine Tshisekedi a aussi tenu à lancer un vibrant appel au calme à l’ensemble de la population du Grand Bandundu qu’il exhorte à redoubler vigilance pour dénoncer tout acte susceptible d’exacerber le conflit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut