Massacre de Kishishe (M23) : Sama Lukonde rassure que son Gouvernement prendra des dispositions pour que les responsables répondent devant la Justice.

Intervenant à la suite du Chef de l’Etat au Conseil des ministres de ce vendredi 02 décembre, le Premier ministre a comme le Chef de l’Etat, parlé de l’ignoble massacre de Kishishe dans le territoire de Rutshuru, ainsi que d’autres cas massifs de violation des droits de l’homme commis par les rebelles du M23.

Sama Lukonde a rassuré que le Gouvernement prendra toutes les dispositions pour que les responsables répondent devant la Justice et pour que les populations puissent bénéficier du soutien attendu. Il s’assurera que tout soit mis en oeuvre pour que l’assistance puisse leur apporté et que le dossier soit rapidement constitué pour alimenter une enquête internationale pour crime de guerre et crime contre l’humanité.

Pour rappel, le M23 un mouvement rebelle soutenu par le Rwanda, avait massacré plus de 100 civils dans la localité de Kishishe au cours de la semaine. « A Kishishe ont a tué plus de 122 civils et ceux qui les ont tués c’est les M23 qui sèment la terreur dans la région. Dans l’église adventiste au niveau de la petite agglomération de Kishishe à Kinama, 64 personnes avaient trouvé refuge dans cette église et ont été toutes tuées dont 3 enfants. On a trié, on a tué seulement les hommes et laisser les femmes s’échapper. Voilà ce qui se passe là-bas », témoignait un notable de la localité.

Affecté par ce massacre de masse, le président de la République Démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi, a chargé le Gouvernement de décréter trois jours de deuil national à partir de ce samedi 03 décembre 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut